Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes
Visiteurs
Depuis la création 13 615
Publicité
Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes
Archives
Albums Photos
8 novembre 2020

Le vieux cimetière et l'inondation du 15 juin 2010

Entrée cimetière

 Entrée du vieux cimetière. 

Le vieux cimetière est situé à l'une des extrémités de la rue du Bachas. On y accède par une porte au-dessus de laquelle un linteau de pierre porte une inscription en latin : "Beati qui in domino morientur". Or, je m'aperçois en cherchant la traduction, bien que je comprenne le sens de la phrase, qu'en fait cela devrait être : "Beati mortui, qui in Domino moriuntur". "Bénis sont les morts, qui meurent dans le Seigneur".

Pour faire mes photos et m'y retrouver car ce n'est pas évident de photographier des tombes en suivant, j'ai numéroté mes photos et j'ai créé des fichiers. Pour chaque tombe, j'ai fait plusieurs photos : la tombe dans son ensemble, les inscriptions sur la stèle, les indications sur les plaques et les photos des photographies qui s'y trouvent. J'ai ensuite demandé à la responsable du service des cimetières à la mairie de me donner un plan du vieux cimetière ainsi que la liste des concessionnaires.

Je dois préciser également que le cimetière a été ravagé par l'inondation du 15 juin 2010. Deux des principaux murs ont été emportés par les eaux et des tombes entraînées avec eux. Au total, si je m'en réfère au plan, ce ne sont pas une vingtaine de sépultures, comme on le croit, qui ont disparu, mais 31 ! En effet, du côté gauche, le mur est tombé en totalité en contrebas dans un jardin et 18 tombes de deux rangées se sont effondrées. En face, le mur principal a cédé à deux endroits, au fond à gauche, 5 tombes sont parties, au fond à droite, 8 tombes ont disparu dans la Nartuby en furie. A la suite de cela, certaines familles ont fait transférer leurs tombes familiales au nouveau cimetière. 

Panneau familles disparues 2

Urne funéraire contenant les restes des défunts retrouvés après l'inondation. Les ossements ont été regroupés et incinérés.

Panneau familles disparues 1

 Plaque édifiée pour rendre hommage aux familles transianes disparues lors de l'inondation du 15 juin 2010. Cependant, cette plaque ne cite pas tous les noms. Je vous les donne ci-après. Tombe 10 : Famille Roux Victor, Tombe 11 : Famille Colombet-Meinero, Tombe 13 : Famille Valat-Richard, Tombe 15 : Famille Ellena, Tombe 16 : Famille Clavier, Tombe 17 : Famille Hugues, Tombe 19 : Famille Hugony-Clergues-Testa, Tombe 20 : Famille Chauvet, Tombe 21 : Famille Sosten, Tombe 22 : Famille Pellegrin, Tombe 24 : Famille : Salis-Rossini, Tombe 25 : Famille Cesana-Dani, Tombe 27 : Famille Brondello, Tombe 28 : Famille Schaller, Tombe 58 : Famille Giraudo Laurent, Tombe 59 : Famille Jayet de Gercourt, Tombe 60 : Famille Fabre-Gueirard, Tombe 61 : Famille Weiten, Tombe 62 : Famille Hovsepian, Tombe 63 : Famille Volpei, Tombe 64 : Famille Garro, Tombe 65 : Famille Balian, Tombe 130 : Famille Mireur-Melinu, Tombe 131 : Famille Daumas-Chaspoul, Tombe 132 : Famille Gerbino, Tombe 133 : Famille Rubis-Toubon, Tombe 134 : Famille Banat-Rubis.

Mur de gauche 1

Mur de gauche. Ici, il y avait un cyprès imposant et deux tombes. Seul le tombeau de la famille Blanc (à l'extrême droite) n'est pas tombé car ancré profondément dans le sol.

Mur de gauche 2

Dans l'alignement de la tombe de la famille Blanc dont on voit juste un bout à gauche, il y avait 11 tombes qui allaient jusqu'au mur qui se trouve à l'arrière plan. Le mur ne serpentait pas, il était droit.

Mur gauche 1

Mur reconstruit qui suit l'alignement des tombes restées en place.

Mur gauche 2

Dans le prolongement de la tombe de la famille Sumian (au fond à droite), il y avait 5 tombes qui sont tombées dans le jardin en contrebas du nouveau mur.

Barre verte fleurs-lierre

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité