Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes
Visiteurs
Depuis la création 13 615
Publicité
Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes
Archives
Albums Photos
1 juin 2021

Les tombes qui se trouvent dans le haut du cimetière

Je vais à présent aborder les tombes qui sont dans le haut du cimetière et faire comme pour les autres, un article par tombe, mais avant, quelques explications. Cet endroit est un endroit à part dans notre vieux cimetière. Je vous ai déjà expliqué et je l'ai fait paraître dans un article spécifique au début de ce blog, que le cimetière s'est constitué à partir d'un jardin, puis d'un autre quand il a fallu l'agrandir. Je pense que le haut du cimetière était aussi un jardin ou des jardins puisque on peut encore voir des murs qui le délimitaient comme sur la photo ci-dessous.

Mur-Entrée à droite en haut

Après avoir pris la montée du côté droit de la tombe de la famille Reynier qui comporte une grille, on trouve une ouverture dans le mur à droite qui était fermée par une porte car on voit encore les gonds. Passez l'entrée et vous avez quatre tombes à cet endroit : Jugi-Sirmakéchian, Giraud-Taxil, Perrimond et Barles. Puis au fond, il y a un mur qui a été abattu en partie pour pouvoir accèder aux tombes qui sont derrière contre le mur du fond. Au-delà du mur, se trouvent les jardins des maisons de la rue des Jardins, la bien nommée. A l'opposé de la tombe des Reynier, il y a la tombe chapelle de la famille Pierrugues. C'est une tombe ou plutôt un tombeau à perpétuité que les ans n'ont pas épargné hélas, car un des éléments en pierre qui surmontait le pilier gauche est par terre et le jour passe par les plaques de marbre du toit.

DSC02888

En contournant cette tombe, vous découvrez une tombe d'un autre genre qui est ce qu'on appelle une tombe chapelle ouverte. 

DSC02887

Il s'agit de la tombe d'Honoré Maurel, négociant à Trans et de sa femme, Marie Henriette. Il reste encore sur le côté un portant en fer tout rouillé sur lequel étaient suspendus des couronnes de perles ou des globes en verre entourés de perles ou peut-être aussi des céramiques.

Puis, au milieu du passage, il y a la tombe de la famille Le Conte-Raynaud.

Famille LE CONTE-RAYNAUD 1

 Paul Le Conte s'était allié à Henriette Raynaud fille d'Elie Raynaud et Louise Blanc qui possèdaient une savonnerie à Trans et une autre à Marseille. C'étaient des industriels du savon.

Puis enfin, parmi les tombes remarquables de cette partie du cimetière, il faut parler de celle de la famille Fournial. On y accède par des escaliers. A droite, une petite fontaine privative était là dans le temps, elle est démolie de nos jours. La tombe est une chapelle toute en pierre et en marbre. Magnifique, imposante.

Famille FOURNIAL 1

Famille FOURNIAL 3

Voilà, un petit tour d'horizon de certaines sépultures remarquables de cette partie du cimetière. 

Barre myosotis

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité