Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

Visiteurs
Depuis la création 13 615
Publicité
Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes
Archives
Albums Photos
5 novembre 2020

Bienvenue à Trans en Provence

Bienvenue à Trans en Provence
Bonjour à vous qui passez par ici Pourquoi ce blog ? Il y a deux raisons à sa création. Vous le savez ou bien vous l'apprenez, j'ai déjà un blog qui parle de mon village : Trans en Provence (lien plus bas). Mais celui sur lequel vous êtes est particulier,...
Publicité
Publicité
1 mars 2024

Etude des tombes du nouveau cimetière

J'ai intitulé ce blog : Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes. L'ayant mis au pluriel je comptais donc faire aussi l'étude des tombes du nouveau cimetière. Je suis allée en 2021 faire les photos des tombes, des plaques, etc... en sélectionnant les transians de souche ou ceux installés durablement à Trans qui y sont enterrés. Je dois vous avouer que la tâche me paraît tellement énorme, qu'à ce jour 1er mars 2024, je ne me suis pas encore lancée dans la rédaction des articles pour le nouveau cimetière. Mais peut-être qu'un jour, j'aurai l'envie de le faire. Qui sait ?

24 janvier 2022

Fin de l'étude des tombes du vieux cimetière

Voilà, j'ai voulu terminer l'étude des tombes du vieux cimetière par les tombeaux qui se trouvent dans la chapelle. J'ai analysé 306 tombes y compris celles disparues lors de l'inondation du 15 juin 2010, 306 articles donc qui renvoient à autant de généalogies, plus 6 articles consacrés à l'histoire du vieux cimetière, à la généalogie, à l'inondation du vieux cimetière en 2010, etc... En tout 313 articles. J'ai également établi la généalogie des soldats morts pour la France et qui se trouvent sur le monument aux morts. J'ai aussi fait celle des victimes transianes de l'inondation de 1827 et pas que ça... Ma base de données généalogiques contient à la date du 26 février 2024 :  41 522 personnes.

Barre séparation pendule

3 juillet 2021

90 - Caveau de la famille Vadon

Ce caveau porte le numéro 90 dans la liste des concessions de la chapelle. Il est au nom de Vadon.

Famille VADON 1

Famille Vadon

Ici reposent

Marie Giraud épouse Castellannet Joseph

décédée le 20 7bre (septembre) 1876 à l'âge de 68 ans

Vadon Jean

1836-1911

Marie Vadon née Blanc

1867-1938

Aimé Vadon

1866-1944

Pierre Vadon

1896-1978

Laure Vadon née Bonin

1893-1982

Elisabeth Vadon née Castellannet

décédée le 17 avril 1890 à l'âge de 47 ans

Roseline Vadon

1899-1921

Marie Geoffroy née Vadon

1863-1942

Jeanne Vadon

1893-1957

Jacqueline Vadon née Puig

1929-1967

Famille VADON 3

 Pierre Alexandre Marie Vadon était né le 8 janvier 1896 à Trans et il est décédé le 31 octobre 1978 à Marseille. Il avait épousé Louise Laure Marie Bonin le 7 octobre 1926 à Marseille. Elle était née le 1er décembre 1893 à Salon (de-Provence) dans les Bouches-du-Rhône et elle est décédée le 9 mai 1982 à Villeurbanne dans le Rhône.

Pierre Alexandre Marie Vadon était le fils d'André Aimé François Vadon, négociant en soie et de Marie Augustine Thérèse Blanc qui s'étaient mariés le 27 juin 1892 à Varages. Pierre Alexandre Marie Vadon était né le 13 avril 1866 à Trans et il est décédé le 8 avril 1944 à Trans. Marie Augustine Thérèse Blanc était née le 27 février 1867 à Varages et elle est décédée le 25 janvier 1938 à Trans.

André Aimé François Vadon était né le 13 avril 1866 à Trans et il est décédé le 8 avril 1944 à Trans en Provence. Il était le fils de Jean Vadon, négociant et de Elizabeth Marguerite Philomène Castellanet. Sa femme, Marie Augustine Thérèse Blanc était née le 27 février 1867 à Varages et elle est décédée le 25 janvier 1938 à Trans en Provence. Ils s'étaient mariés le 27 juin 1892 à Varages.

Jean Vadon, négociant et Elizabeth Marguerite Philomène Castellanet s'étaient mariés le 16 juillet 1862 à Trans. Jean Vadon était né le 19 janvier 1836 à Bargemon d'où la famille était originaire et il est décédé le 18 janvier 1911 à Trans en Provence. Quant à Elizabeth Marguerite Philomène Castellanet, elle était née le 8 février 1843 à Trans et elle est décédée le 17 avril 1890 à Trans.

 Jean Vadon était le fils de Pierre Joseph Vadon, roulier, marchand d'huile et de Françoise Blanc. Quant à Elizabeth Marguerite Philomène Castellanet, elle était la fille de Joseph Alexis Castelannet et d'Anne Marie Giraud de Trans.

Pierre Joseph Vadon, roulier, marchand d'huile et Françoise Blanc s'étaient mariés le 28 avril 1833 à Bargemon. Joseph Alexis Castelannet et Anne Marie Giraud s'étaient mariés le 27 avril 1842 à Trans.

 Pierre Joseph Vadon était le fils de Jean Baptiste Pierre Vadon, cordonnier et de Marguerite Magdeleine Espitalier qui s'étaient mariés le 18 décembre 1807 à Bargemon.

Jean Baptiste Pierre Vadon était né le 21 juin 1785 à Simiane (la-Rotonde) dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence actuelles) comme ses ancêtres. J'ai remonté la lignée des Vadon jusqu'au début du XVIIème siècle environ), c'est-à-dire jusqu'à Pierre Vadon marié avec Jeanne Labourel ou Laborel.

J'arrête là cette énumération et je vous renvoie à ma base de données :

Pierre Alexandre Marie VADON : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Barre coquelicots

3 juillet 2021

89 - Caveau de la famille Corneille

 Ce caveau porte le numéro 89 dans la liste des concessions de la chapelle. Il est au nom de Corneille.

Famille CORNEILLE 1

Famille CORNEILLE 2

Famille CORNEILLE 4

Famille Corneille

Ici reposent

Charles Louis Emile Corneille

Né le 31 janvier 1859

Décédé le 28 8bre (octobre) 1875

Emmanuel Corneille

Décédé le 23 février 1877, à l'âge de 54 ans

Elisa Portal née Corneille

1861-1883

Zénobie Corneille née Méric

1835-1909

Colonel Jean Brosse

1886-1967

Anne-Marie Brosse née d'Echevannes

décédée le 12 avril 1971

***************************

Les Corneille étaient des Italiens dont le nom réel était Corniglia. Ils étaient originaires de Racconi au Piémont et excerçaient la profession de filateurs de soie. C'est à Trans que le nom de famille a été francisé comme pour la plupart des autres noms étrangers d'ailleurs. C'est Honoré Frédéric Corneille qui était né à Nice le 25 floréal an IV (14 mai 1796) qui est venu s'installer à Trans dans les premières années du XIXème siècle. C'est à Trans qu'il a pris femme le 4 mars 1821 en épousant Jeanne Louise Bertrand (1801-1878) fille de Jacques Bertrand, aubergiste puis négociant et d'Emmanuelle Elisabeth Clément. 

Je vous mets un lien vers mon blog sur Trans en Provence pour lire un article que j'avais fait paraître en 2017 suite au précisions apportées par André Rey, un de mes amis, décédé depuis et dont les Corneille étaient les ancêtres.

Quelques précisions sur la filature de soie de Trans - Trans en Provence au fil de la Nartuby

La filature est ce grand bâtiment gris à gauche devant lequel posent les ouvrières.je vous fais part d'un mail qu'un de mes amis généalogistes, André de Draguignan, m'a écrit. Il est très intéressant car il m'apporte des précisions sur les propriétaires de la filature.

http://www.transenprovence.info

Charles Louis Emile Corneille était né le 30 janvier 1859 à Trans et il est décédé 16 ans plus tard soit le 28 octobre 1875. De quoi cet adolescent est-il décédé ? Pas de réponse à ma question puisque les actes de décès ne précisent pas le motif du décès bien entendu.

Ses parents étaient Tropez Emmanuel Bertrand Corneille, filateur de soie et Julie Euphémie Zénobie Méric qui s'étaient mariés à Gonfaron le 1er juin 1856. Ce couple avait eu trois enfants connus : Bertrand Louis Emile, Charles Louis Emile et Elisa Marie Jeanne Corneille.

Cette dernière, Elisa Marie Jeanne Corneille était née le 21 septembre 1861 à Trans et elle est décédée le 31 janvier 1883. Elle s'était mariée avec Victor Adolphe Portal le 17 octobre 1880 à Trans. 

Zénobie Méric épouse Corneille était née le 26 février 1835 à Gonfaron et elle est décédée en 1909 à ? Elle était la fille de Sébastien Laurent Méric, propriétaire et de Marie Julie Brun.

Honnoré Frédéric CORNEILLE : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie

Corneille (Saint Corneille) : Cornelius, pape et martyr au IIIème siècle est honoré le 14 septembre. Ce fut pendant la persécution excitée par l'empereur Gallus que. saint Corneille, relégué à Civitta-Vecchia, finit sa vie dans les souffrances de l'exil ou de la prison, ce qui la fait mettre au nombre des martyrs. L'église honore aussi, le 2 février, saint Corneille, centurion romain qui, baptisé par saint Pierre à Césarée de Palestine, l'an 40 de Jésus-Christ, se convertit avec tous ses parents et ses amis.
Source : Geneanet
Corneille est un nom de famille qui a désigné le nom de l'oiseau, sobriquet d'une personne braillarde d'après le cri de l'oiseau - peut représenter aussi le nom de personne latin Cornelius, pape du IIIe siècle.
Source : Filiae.com

Filature-Garnier

Sortie des ouvrières de la filature Garnier ex Corneille

 

Publicité
Publicité
3 juillet 2021

88 - Caveau de la famille Theüs

Ce caveau porte le numéro 88 dans la liste des concessions de la chapelle. Elle est au nom de Theüs.

Famille THEUS 1

Famille Theüs

Theüs Jean Honoré 

décédé le 15 Xbre (décembre) 1877

âgé de 94 ans

Theüs Blaise Honoré

Docteur en médecine

décédé le 30 8bre (octobre) 1890

âgé de 81 ans

***************

 Les Theüs étaient originaires de Saint-Vincent-les-Forts dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence).

Jean Honoré Theüs y était né le 3 juin 1786 et il est décédé le 15 décembre 1877 à Trans. Il s'était marié à Trans le 30 octobre 1808 avec Marianne Marguerite Giraud qui était née le 17 mars 1792 à Trans. 

Jean Honoré Theüs était le fils de Jean Theüs propriétaire à Saint-Vincent-les-Forts et d'Elisabeth Roux.

Marianne Marguerite Giraud était la fille de Blaise Giraud, propriétaire à Trans et de Marie Salomon originaire de Figanières.

Jean Honoré Theüs et Marianne Marguerite Giraud ont eu deux enfants : Honoré Blaise et Marie Honorine.

- Honoré Blaise Theüs, docteur en médecine, Chevalier de la Légion d'honneur, était né le 11 octobre 1809 à Trans et il est décédé le 30 octobre 1890 à Draguignan. 

-  Marie Honorine était née le 3 mai 1813 à Trans. Elle s'était mariée le 2 juillet 1834 à Trans avec Pierre Honoré Michel Caïs, propriétaire, né le 1er août 1812 à Saint-Raphaël. Il fut maire de Saint-Raphaël, j'en ai trouvé la mention en 1843.

 En ce qui concerne les Giraud, Blaise Giraud, propriétaire et Marie Salomon se sont mariés à Fignanières le 6 mars 1780. 

Blaise Giraud était le fils d'Honoré Giraud, ménager et de Magdeleine Ursule Taxil, tous deux de Trans.

Marie Salomon était la fille de Jean Salomon, ménager et d'Anne Lions. Les salomon étaient de Figanières et les Lions de Trigance. 

Pour voir cette généalogie dans ma base de données, je vous mets le lien direct :

Jean Honoré THEUS : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Theus est un village des Alpes-de-Haute-Provence

Origine du nom THEUS : il existe 3 hypothèses:
• origine Celte : TEUT : dieu suprême
• origine grecque : Théos : Dieu
• 3ème hypothèse : Théus serait une aphérèse du nom du propriétaire Gallo-Romain : Mathéus.

Le village de Théus aurait vu le jour vers 1152, sous le nom de TEUSIUM. Perché à 875 m d’altitude, il est à cette époque une seigneurie.

Son château et sa châtelaine, Pauline de Theus, ont inspiré le célèbre auteur Jean Giono, pour son roman "Le Hussard sur le toit".

En savoir plus sur le village de Theus : Accueil - Le village de Théus, les Demoiselles Coiffées & le Mont Colombis (theus.fr)

Barre rose et bleue

 

3 juillet 2021

87 - Caveau de la famille Garcin

Ce caveau porte le numéro 87 dans la liste des concessions de la chapelle. Il est au nom de Garcin.

Famille GARCIN 2

Famille GARCIN 1

Famille Garcin

Ici reposent

Garcin Jean Joseph

Né le 7 août 1814

 Décédé le 21 Xbre (décembre) 1876

Barles Paule

Née le 21 janvier 1901

Décédée le 2 avril 1901

Antoine Blaise Blanc

Né le 3 8bre (octobre) 1821

Décédé le 24 Xbre (décembre) 1901

Anne Giraud Vve Garcin

Décédée le 9 mars 1910

***********

Paul Raynaud

Décédé le 24 avril 1878

Rosalie Garcin épouse Raynaud

Décédée le 10 mai 1878

A l'âge de 31 ans

Joséphine Raynaud épouse Guizol

Décédée le 23 août 1901

A l'âge de 26 ans

**********************

 Jean Joseph François Garcin était né le 7 août 1814 à Trans et il est décédé le 21 décembre 1876 à Trans. Il s'était marié le 29 janvier 1845 à Trans avec Anne Giraud qui était née le 9 novembre 1823 à Trans et qui est décédée le 9 mars 1910 à Trans.

Jean Joseph François Garcin, ménager, était le fils de Vincent Garcin, laboureur, ménager de son état et de Marguerite Boyer, tous deux de Trans.

Anne Giraud était la fille de Joseph Giraud, ménager de Trans et de Marie Anne Salomon de Figanières.

Vincent Giraud, laboureur, était né le 11 janvier 1882 à Trans et Marguerite Boyer était née le 26 avril 1883 à Trans. Ils s'étaient mariés le 4 septembre 1811 à Trans. Ils étaient les enfants respectifs de Joseph Garcin laboureur et d'Euphrosine Blanc et d'Antoine Sylvestre Boyer, laboureur et de Marie Anne Roux.

 ***************************

 André Ambroise Raynaud, négociant était né le 20 février 1845 à Trans et il est décédé le 3 novembre 1900 à Trans. Il s'était marié deux fois. La première avec Rosalie Antoinette Marie Garcin le 10 septembre 1866 à Trans et la seconde fois, le 12 février 1890 à Figanières avec Pauline Marguerite Giraud.

Rosalie Antoinette Marie Garcin était née le 14 mars 1846 à Trans et elle est décédée le 10 mai 1878 à Trans. Elle était la fille de Jean Joseph François Garcin, ménager et d'Anne Giraud.

 Pauline Marguerite Giraud était née le 24 juillet 1864 à Figanières et elle est décédée le 24 mars 1933 à Trans en Provence. Elle était la fille de François Victor Marius Giraud, instituteur et de Virginie Baptistine Allégre.

Du premier lit, le couple Raynaud-Garcin avait eu 4 enfants et du second lit, le couple Raynaud-Giraud avait eu 1 seul enfant : Joseph Jules Raynaud, fabricant d'huile, né le 7 janvier 1891 à Trans et décédé le 8 septembre 1959 à Trans en Provence, marié le 8 juin 1920 à Puget-sur-Argens avec Noélie Marie Régis, née le 24 décembre 1889 à Puget-sur-Argens et décédée le 28 octobre 1981 à Draguignan.

Ces derniers avaient eu trois filles :

- Paule Fernande Marie née le 20 novembre 1921 à Trans et décédée le 2 mai 2009 à Draguignan, mariée avec Jean Antoine Marie Maurin.

- Lucienne née en 1926 à Trans en Provence ;

-  Andrée Marie Louise Cécile née le 22 novembre 1926 à Trans en Provence et décédée le 3 février 2013 à Fréjus.

*************************

Je mets le lien pour que vous consultiez la généalogie de cette famille directement :

Joseph Jules RAYNAUD : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie

Raynaud est un nom de famille assez répandu, c'est la forme occitane de Renaud, représentant le nom de personne d'origine germanique Raginwald, composé de "ragin" qui signifie conseil et de "wald qui signifie gouverner.

Garcin : Garcin est un sobriquet qui est un dérivé de "garceau". L'origine de ce nom est française son étymologie vient de gars : le jeune homme .

Boyer : Nom de famille de la région du midi et du centre, représente une forme de bouvier, surnom de métier désignant celui qui conduit, qui garde les boeufs.

Giraud : Giraud est un nom de famille très répandu, c'est une variation de Géraud, nom de personne d'origine germanique issu de "ger" qui signifie lance et "waldan" qui signifie gouverner ancien surnom probable de guerrier .

Source : www.filae.com

Barre papillons

 

24 juin 2021

86 - Caveau de la famille Boyer

Ce caveau porte le numéro 86 dans la liste des concessions de la chapelle.

Famille BOYER 1

famille BOYER 2

Famille BOYER 3

Famille Boyer

Ici reposent

Marie Raybaud épouse de Jean Jacques Boyer

Née à Draguignan le 22 9bre (novembre) 1792

Décédée à Trans le 16 juillet 1870

-----------------------------

Emmanuel Boyer

Né à Trans le 24 Xbre (novembre) 1821

Et y est décédé le 24 mars 1877

 *************************************************************

Jean Jacques Emmanuel Boyer était prêtre. Il était né à Trans le 24 décembre 1821 et il y est décédé le 24 mars 1877.

 Il était le fils de Jean Jacques Boyer, négociant et de Marie Raybaud. Jean Jacques Boyer était né le 17 avril 1790 à Trans et il est décédé le 24 mars 1877 à Trans. Marie Raybaud était née le 22 novembre 1892 à Draguignan et elle est décédée le 16 juillet 1870 à Trans. Ils s'étaient mariés le 9 novembre 1810 à Draguignan.

Jean Jacques Boyer était le fils de Jean André Boyer, propriétaire et de Françoise Manuelle Manenc. Nés tous deux vers 1750 à Trans et mariés le 22 novembre 1773 à Trans. Marie Raybaud était la fille de Jacques Raybaud, propriétaire et d'Honorée Gras. Nés tous deux vers 1760 et mariés le 29 septembre 1788 à Draguignan.

Jean André Boyer était le fils de Laurens Boyer, travailleur et de Marguerite Tripoul mariés le 8 novembre 1740 à Figanières. Françoise Manuelle Manenc était la fille de Jean Joseph Pons Manent, travailleur et de Marie Fauchier mariés le 10 février 1755 à Tourtour.

Jacques Raybaud était le fils de Jean Honoré Raybaud et d'Anne Espitalier. Honorée Gras était la fille de Joseph Gras, maître perruquier et d'Anne Bernard mariés à Draguignan le 16 septembre 1755.

************************

 Je mets le lien pour que vous puissiez aller voir cette généalogie directement sur ma base de données. Comme beaucoup d'autres, elle est toujours en cours de recherches :

Jean Jacques Emmanuel BOYER : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Étymologie 

Origine : Boyer est un nom de famille de la région du midi et du centre, représente une forme de bouvier, surnom de métier désignant celui qui conduit, qui garde les boeufs.

Source : Filae.com

Barre fraises

22 juin 2021

85 - Caveau de la famille Boyer-Aurran

Ce caveau porte le numéro 85 dans la liste des concessions situées dans la chapelle. Il a pour concessionnaires : Boyer, Aurran, Aiguier.

Famille BOYER-AURRAN-GIRIEUD 1

Famille BOYER-AURRAN-GIRIEUD 2

Ici reposent

Boyer André Marius décédé le 10 août 1868 à l'âge de 56 ans

Aiguier Marie-Fortunée Vve de Jph Aurran née à Solliès-Pont le 10 janvier 1789 décédée à Trans le 9 février 1870

Claire Madeleine Girieud née à Trans le 11 juin 1879 décédée à Solliès-Pont le 23 juillet 1880

Clarisse Aurran Vve Boyer décédée à Solliès-Pont le 22 janvier 1896 à l'âge de 78 ans

Hilarion Boyer décédé à Marseille le 15 janvier 1909 à l'âge de 64 ans

Emile Henri Girieud décédé à Draguignan le 9 janvier 1913 à l'âge de 75 ans

Famille BOYER-AURRAN-GIRIEUD 3

A la mémoire

de Mme Vve Emile Girieud

née Boyer

1936

Famille BOYER-AURRAN-GIRIEUD 4

 Plaque en marbre en forme de coeur reposant sur un trépied

A mon fils bien aimé

Joseph Girieud

Docteur en droit

Juge au tribunal civil de Brignoles

décédé le 10 avril 1918

à l'âge de 44 ans

*****************

GIRIEUD Joseph Henri

Fiche militaire de Joseph Henri Girieud (Site Mémoire des hommes)

Joseph Henri Girieud était docteur en droit, juge au tribunal civil de Brignoles. Il était né le 16 août 1874 à Trans et il est décédé le 10 avril 1918 à Aix-en-Provence, de mort subite comme il est indiqué sur sa fiche militaire, des suites de ses blessures de guerre puisqu'il figure sur le Monument aux morts du cimetière St Pierre à Aix-en-Provence. L'armée lui avait décerné la médaille coloniale agraphe Maroc.

Il était le fils d'Emile Henri Girieud, notaire qui était né le 27 octobre 1838 à Riez (Basses-Alpes) et décédé le 9 janvier 1913 à Draguignan et de Marie Joséphine Boyer qui était née le 3 septembre 1850 à Trans et décédé en 1936. Ils s'étaient mariés le 23 novembre 1872 à Trans.

 Emile Henri Girieud était le fils de Jean Joseph Girieud, quincaillier et de Paule Magdeleine Constant mariés le 28 avril 1819 à Riez. Jean Joseph Girieud était né le 1er juin 1791 à Puimoisson (Basses-Alpes) et Paule Magdeleine Constant était née vers 1801 à Riez. 

Jean Joseph Girieud était le fils de Jean Joseph Girieud, docteur en chirurgie et de Marguerite Bausset de Puimoisson. Ils s'étaient mariés le 31 mai 1785 à Puimoisson.

Paule Magdeleine Constant était la fille de Nicolas Constant, propriétaire et de Marguerite Espitalier. Ils s'étaient mariés le 12 juin 1780 à Barrême (Basses-Alpes).

Jean Joseph Girieud était né le 11 mars 1753 à Riez. Quant à Marguerite Bausset, elle était née le 1er septembre 1766 à Puimoisson et décédée le 20 germinal an 3 à Puimoisson. 

Leurs parents respectifs étaient Jean Girieud, cordier et Marguerite Corporandy mariés le 23 août 1745 à Riez. Michel Bausset, bourgeois et Marguerite Robin mariés le 30 octobre 1764 à Roumoules (Basses-Alpes).

 *****************

Marie Joséphine Boyer la femme de Emile Henri Girieud était la fille de André Marius Boyer et de Fortunée Clarisse Célestine Aurran qui s'étaient mariés le 5 septembre 1842 à Solliès-Pont. André Marius Boyer, négociant, était né le 5 mars 1812 à Trans et il est décédé le 10 août 1888 à Trans. Fortunée Clarisse Célestine Aurran était née le 26 septembre 1817 à Solliès-Pont et elle est décédée le 22 janvier 1896 à Solliès-Pont également. 

André Marius Boyer était le fils de Jean Jacques Boyer négociant et de Marie Raybaud. Jean Jacques Boyer était né le 17 avril 1790 à Trans et il est décédé le 8 novembre 1857 à Trans. Marie Raybaud était née le 22 novembre 1792 à Draguignan et elle est décédée le 16 juillet 1870 à Trans. Le couple s'était marié le 9 novembre 1810 à Draguignan. 

Leurs parents respectifs étaient Jean André Boyer, propriétaire et Françoise Manuelle Marenc, mariés le 22 novembre 1773 à Trans. Et Jacques Raybaud, propriétaire et Honorée Gras, mariés le 29 septembre 1788 à Draguignan.

**************

Je vous mets le lien pour voir cette généalogie qui comme toutes les autres est susceptible d'évoluer en fonction de mes recherches.

Joseph Henri GIRIEUD : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

 Etymologie

Girieud : Nom de personne d'origine germanique issu de "girihild", composé de "gir" qui est une variante de "ger", lance et de "hild" combat, surnom de guerrier. 

Source : Filae.com

 Boyer : Le nom désigne un bouvier, gardien de troupeau. Il est très répandu dans tout le domaine occitan, de la Haute-Loire à la Provence et au Sud-Ouest.

Source : Geneanet et Nadine

Barre roses

 

22 juin 2021

84 - Caveau de la famille Fabre

Ce caveau (tombeau) porte le numéro 84 dans la liste des concessions de la chapelle du vieux cimetière. La concession est au nom de Fabre.

Famille FABRE 1

Famille FABRE 2

Tombeau de la famile Fabre

Famile FABRE 3

Ici reposent

Marie Honorine Caroline Fabre

 Née le 1er février 1850

 Décédée le 23 avril 1855

---------------------------

Laurence Anne Eléonore Corneille Vve Fabre

Née le 21 février 1830

Décédée le 28 avril 1892

----------------------------

Charles François Fabre

Capitaine marin au long cours

Né à St Tropez 

Le 17 juin 1813

Décédé à Trans le 15 février 1870

-----------------------

Marie Honorine Caroline Fabre était née le 1er février 1850 à Trans et elle est décédée le 23 avril 1855 à Trans.

Elle était la fille de Charles François Fabre, capitaine marin au long cours et de Laurence Anne Eléonore Corneille. Sa soeur Marie Louise Caroline Fabre était née le 8 novembre 1856 à Trans. 

Charles François Fabre, capitaine marin au long cours était né le 17 juin 1813 à Saint-Tropez et il est décédé le 5 février 1870 à Trans en Provence. Il s'était marié le 16 octobre 1848 à Trans avec Laurence Anne Eléonore Corneille qui était née le 21 février 1730 à Trans et qui est décédée le 28 avril 1892 à Trans.                                         Charles François Fabre était le fils de Jean François Fabre, vérificateur des poids et mesures de l'arrondissement de Draguignan et qui était né à Saint-André-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence). Sa mère était Marie Anne Ursule Bertrand, née vers 1776 à Saint-Tropez. Le couple s'était marié le 27 mai 1796 à Saint-André-les-Alpes.

Jean François Fabre était le fils de Jean Jacques Fabre et de Marie Bernard. Marie Anne Ursule Bertrand était la fille d'Antoine François Bertrand, enseigne de vaisseau, né vers 1740 à Saint-Tropez et de Magdeleine Gatus, née vers 1742 à Saint-Tropez. Tous deux s'étaient mariés à Lorgues le 25 juin 1766.

Antoine François Bertrand était le fils de François Bertrand, négociant et de Marie Rose Martin. Magdeleine Gatus était la fille de Pierre Gatus, négociant et de Magdeleine Combes.

**************

Quant à Laurence Anne Eléonore Corneille, la femme de Charles François Fabre, elle était née le 21 février 1830 à Trans et est décédée le 28 avril 1892 à Trans, rentière. Elle était la fille d'Honoré Frédéric Corneille qui était né à Nice le 25 floréal an IV (14 mai 1796) et qui était venu s'installer à Trans dans les premières années du XIXème siècle. C'est à Trans qu'il a pris femme le 4 mars 1821 en épousant Jeanne Louise Bertrand (1801-1878) fille de Jacques Bertrand, aubergiste puis négociant et d'Emmanuelle Elisabeth Clément. 

Laurence Anne Eléonore Corneille avait deux frères : Tropez Emmanuel Bertrand Corneille (1822-1877) (caveau n°89 dans la chapelle) et Edouard Marius Corneille (1823-1847). Ce dernier était capitaine au long cours. Il est décédé à l'âge de 24 ans, le 25 octobre 1847 à Petit Popo au Congo.

Les Corneille étaient des Italiens dont le nom réel était Corniglia. Ils étaient originaires de Racconi au Piémont et excerçaient la profession de filateurs de soie. C'est à Trans que le nom de famille a été francisé comme pour la plupart des autres noms étrangers d'ailleurs et est devenu Corneille.

Voir le caveau qui porte le numéro 89 et qui est dans la chapelle.

89 - Caveau de la famille Corneille - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

Ce caveau porte le numéro 89 dans la liste des concessions de la chapelle. Il est au nom de Corneille.

http://cimetierestrans.canalblog.com

Je mets le lien vers ma base de données pour voir la généalogie de cette famille :

Marie Honorine Caroline FABRE : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie

Corneille (Saint Corneille) : Cornelius, pape et martyr au IIIème siècle est honoré le 14 septembre. Ce fut pendant la persécution excitée par l'empereur Gallus que. saint Corneille, relégué à Civitta-Vecchia, finit sa vie dans les souffrances de l'exil ou de la prison, ce qui la fait mettre au nombre des martyrs. L'église honore aussi, le 2 février, saint Corneille, centurion romain qui, baptisé par saint Pierre à Césarée de Palestine, l'an 40 de Jésus-Christ, se convertit avec tous ses parents et ses amis.
Source : Geneanet

Barre dorée et grains noirs

  

20 juin 2021

82 et 83 - Caveau de la famille Fournial

Ce caveau est celui de la famille Fournial. Il est dans la chapelle du vieux cimetière et porte les numéro 82 et 83. Les concessionnaires sont Fournial-Testanier. Il y a deux stèles pour deux branches de cette même famille, mais un seul caveau (alors que deux sont dessinés sur le plan). L'une est derrière la porte et porte la mention : Famille Fournial Laurent et l'autre est contre le mur de gauche et porte au fronton de la stèle : Famille Fournial Alexandre.

Veuillez m'excuser pour la qualité des photos, je les ai prises un jour où le ciel était gris et menaçant et en fin d'après-midi.

Famille FOURNIAL Laurent 1

Famille Fournial Laurent

Ci-gît

Fournial Laurent Grégoire

Né le 13 mars 1841

Décédé le ? ? 1871

*******************

Famille FOURNIAL Alexandre 1

Famille Fournial Alexandre

Famille FOURNIAL Alexndre 2

Roos José épouse Fournial Alexandre

décédée le 5 février 1903

A l'âge de 36 ans

Fournial Alexandre 

1861-1923

Fournial Georges

1894-1958

*******************

Joséphine Roos était née le 21 février 1867 à Collobrières. Elle est décédée le 5 février 1904 à Trans et non 1903 (erreur sur la stèle). Elle s'était mariée avec Alexandre Jean Baptiste Fournial le 21 janvier 1897 à Trans.

Alexandre Jean Baptiste Fournial, marchand de bois, était né le 12 janvier 1861 à Trans et il est décédé le 1er mars 1923 à Fréjus. Il était le fils de Charles Vital Fournial, marchand de bois et de Pauline Maurel mariés le 10 novembre 1856 à Trans.

Joséphine Roos était la fille de Louis Roos, mécanicien, serrurier né le 26 mai 1821 à Boersch dans le Bas-Rhin et de Louisa Zora Lecuirot, couturière née le 9 août 1840 à Vidauban mariés le 12 janvier 1858 à Pierrefeu.

********

 Il s'agit de la même famille que celle de la tombe numéro 8 : Tombe de la famille Marthoud-Fournial-Combes 

8 - Tombe de la famille Marthoud-Fournial-Combes - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

Cette tombe porte le numéro 8 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Les concessionnaires indiqués dans la liste des concessions sont : Marthoud-Fournial. Famille Marthoud Fournial - Famille Combes Jeanne Fournial épouse Marthoud était née le 4.2.1888 à Marseille, elle est décédée le 3.7.1966 à Trans en Provence je suppose.

http://cimetierestrans.canalblog.com 

Pour la suite, il faut se reporter au tombeau monumental qui porte le numéro 311 dans la liste des concessions du cimetière : tombeau de la famille Fournial.

311 - Tombeau de la famille Fournial - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

Ce tombeau porte le numéro 311 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Il est au nom de Fournial. C'est un tombeau chapelle, imposant monument de pierre et de marbre.

http://cimetierestrans.canalblog.com

Etymologie

Origine : Fournial est un nom de famille du Massif Central, variation régionale de fournil, pièce attenant au four ou l'on pétrit la pâte, surnom de boulanger.

L'orthographe des noms de famille a évolué au cours des siècles. Connaître ses variations vous aidera à construire votre arbre généalogique. On trouve : Fornial, Forniat, Fourgnal, Fourgnat, Fournialis, Fournials, Fournias, Fourniat, Fourniol, Fourniols.

Sources : Geneanet et Filae.com

Barre oiseau-rose

14 juin 2021

La "chapelle" du vieux cimetière

Le 2 novembre 1855, Blanc curé de Trans, écrit : "A l'issue des vêpres, le clergé paroissial accompagné des autorités locales, des membres de la fabrique s'est rendu processionnellement au cimetière nouvellement construit, pour en faire la bénédiction solennelle. Un nombreux concours de fidèles accompagnaient le pieux cortège dans le recueillement et avec un respect des plus religieux. Ce nouveau cimetière n'est qu'une continuation de l'ancien auquel on a ajouté tout le terrain d'un jardin acheté de Monsieur Nicolin.

Reposoir-Chapelle 2

J'ai photographié la chapelle en fin d'après-midi, voilà pourquoi il n'y a plus assez de luminosité

Sur ce terrain, se trouvait déjà un bâtiment désigné comme une bergerie. Je pense que cette bergerie a été soit démolie pour construire à sa place la "chapelle", soit conservée et modifiée pour quelle apparaisse telle que nous la connaissons aujourd'hui. J'ai regardé toutes les sépultures qui se trouvent à l'intérieur et la première personne a voir été enterrée dedans est une enfant : Marie Honorine Caroline Fabre, décédée le 23 avril 1855 à l'âge de 5 ans. Ce qui correspond avec la date de la bénédiction solennelle rapportée par le curé Blanc, soit le 2 novembre 1855. La "chapelle" a donc été bénie en même temps que le cimetière.

Reposoir-Chapelle 3

La chouette gardienne des ténèbres

Au fait, nous l'appelons "chapelle" mais aucune messe n'a peut-être jamais été dite dedans après tout ? Elle a la forme d'une chapelle, mais il n'y a pas d'autel, il n'y a que les caveaux dans le sol, les stèles sur les murs et un tout petit renfoncement de biais contre le mur du fond qui servait de placard. D'autre part, je me suis toujours demandée pourquoi il y a une chouette sur le faîte de cette "chapelle" et non pas une croix ? J'ai consulté à ce propos le père Michel Klakus, prêtre actuel de la paroisse de Trans en Provence-La Motte et voilà ce qu'il m'a répondu : " La chouette représente la connaissance et la conscience demeurant dans la nuit. C'est également un symbole de vigilance nous accompagnant dans l'exploration de nos ténèbres. Dans ce sens, on comprend qu'elle puisse jouer un rôle dans la symbolique de la mort. Elle symbolise la vigilance et l'espérance dans l'Autre Monde". Je le remercie pour cette explication.

Autrefois, la chapelle a servi de reposoir et on y remisait également le corbillard sur roues, sorte de charrette sur laquelle on déposait le cercueil, les fleurs, etc... Ce corbillard a été conservé et il se trouve dans le nouveau cimetière, dans le local tout au fond sur la gauche.

A signaler que lors du Débarquement de Provence, deux soldats américains :  Philip Kennamer et Harry Moore et un français : Jacques DEBRAY qui s'était engagé pour combattre avec les forces américaines vont trouver la mort et leurs corps seront amenés au reposoir (chapelle) du cimetière de Trans d’après le récit d'une habitante qui avec d'autres Transianes ont dressé une chapelle ardente et veillé les corps toute la nuit des 15 et 16 août 1944. Je mets le lien du site de Jean-Michel et Adrien Soldi pour que vous puissiez lire l'article sur Jacques Debray. Au-delà de cet article, je vous recommande de parcourir leur site fait par ces deux passionnés de l'Histoire du débarquement de Provence.

DEBRAY Jacques, Parachutiste au 1er bataillon de choc

D'un père médecin, Jacques DEBRAY est étudiant à Vichy quand la France capitule, il n'a alors que 14 ans, ses parents ne voient pas d'un bon œil cette défaite et encore moins la collaboration de ce nouveau gouvernement. Ils réussissent par une connaissance de son père, à obtenir pour leur fils un visa pour Alger afin qu'il rejoigne sa famille maternelle.

https://www.operation-dragoon.com

Je crois que je vous ai expliqué le maximum de choses que je connais sur cette fameuse chapelle du vieux cimetière. Sachez aussi qu'elle comporte huit caveaux et neuf stèles. Toutes les familles qui sont dedans sont des familles de notables.

Je vais à présent vous expliquer quelles sont ces familles.

Poème

"Tous les obscurs dont je descends,

Leur ombre dans mon coeur prend forme et se modèle,

Et ma voix rajeunit leur chant le plus ancien ;

Tous leurs yeux tour à tour passent dans ma prunelle,

Leurs visages divers se fondent dans le mien

Car je ressemble aux plus ignorés de leurs rêves,

Je suis enfin pour eux, ce qui n'a pas été et les continuant sans qu'elle les achève

Ma vie est un instant de leur éternité."   

André Delacour

Barre pensées

 

11 juin 2021

323 - Tombeau de la famille Barles

Ce tombeau porte le numéro 323 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Il est au nom de Barles.

Famille BARLES 1

Famille BARLES 2

Famille Barles

Jean 1864-1943

Marie née Henry 1863-1956

Pierre 1939-1946

Jean 1964-1972

Paule épouse Bonfils 1933-1977

Guillaume 1904-1990

Jean Claude 1929-2002

Famille BARLES 3

Louise Raynaud Veuve Henry

1843-1924

A la mémoire de 

Paulin Henry

1833-1868

Famille BARLES 4

Ci-gît

Césarine Agnelly Vve Barles

décédée le 2 février 1907

à l'âge de 78 ans

Famille BARLES 5

Ci-gît 

Hippolyte Barles

Professeur d'agriculture

décédé le 6 novembre 1882

à l'âge de 64 ans

***************

 Guillame Barles était et restera toujours pour moi : "Maître Barles".

Guillaume Hippolyte Jean Marie Léon Barles, avocat, était né le 4 février 1904 à Paris et il est décédé le 1er octobre 1990 à Draguignan. Il s'était marié le 5 février 1929 à Draguignan avec Henriette Anne Marie Adèle Blancard née le 26 juillet 1909 à Draguignan et décédée le 7 octobre 2010 à Trans en Provence. Le couple a eu sept enfants qui à leur tour ont eu une nombreuse descendance.

Jean Marie Victor Lazare Barles était le fils de Jean Marie Victor Lazare Barles et de Marie Andreline Gilberte Henry qui s'étaient mariés à Trans le 20 septembre 1886.

Jean Marie Victor Lazare Barles était inspecteur général des Postes. Il était né le 9 avril 1864 à Draguignan et il est décédé le 24 janvier 1943 à Trans en Provence. Marie Andreline Gilberte Henry était née le 4 février 1865 à Trans et elle est décédée le 13 avril 1956 à Trans en Provence.

Jean Marie Victor Lazare Barles était le fils de d'Hippolyte Hilaire Barles, professeur d'agriculture et de Marie Césarine Agathe Agnelly qui s'étaient mariés le 15 février 1847 à La Verdière. Hippolyte Hilaire Barles était né le 5 mai 1819 à Barjols et il est décédé le 6 novembre 1882 à Draguignan. Marie Césarine Agathe Agnelly était née le 4 février 1829 à Régusse et elle est décédée le 2 février 1907 à Draguignan.

Hippolyte Hilaire Barles, instituteur, professeur d'agriculture, était le fils de Lazare Martin Barles charretier et de Marie Thérèse Verdeyrenq. Tous deux s'étaient mariés le 22 mai 1792 à Barjols. Quant à Marie Césarine Agathe Agnelly, elle était la fille d'Antoine Bienvenu Agnelly, propriétaire et de Virginie Joséphine Rigordy.

Lazare Martin Barles, charretier était le fils de Jean François Barles et de Magdeleine Bertrand qui s'étaient mariés le 13 novembre 1767 à Varages.

Jean François Barles, charbonnier était le fils de Jean Pierre Barles, charbonnier et de Rose Fabre tous les deux originaires de Cuges (les-Pins) dans les Bouches-du-Rhône.

**************

J'arrête là mon énumération et vous invite à aller voir ma base de données pour découvrir cette généalogie.

Je mets le lien pour accèder directement à la généalogie de Guillaume Barles le fils de Maître Barles, qui comporte des photos des membres de sa famille :

Guillaume BARLES : généalogie par Guillaume BARLES (gbarles) - Geneanet

 Je mets le lien vers ma base de données généalogique :

Guillaume Hippolyte Jean Marie Léon BARLES : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie

Origine : Barles est un nom du midi, nom ethnique désignant la personne originaire de Barles localite située dans les Alpes-de-Haute-Provence.        

Barre séparation pendule

           

11 juin 2021

322 - Tombe de la famille Perrimond

Cette tombe porte le numéro 322 dans liste des concessions du vieux cimetière. Elle est au nom de Perrimond.

Famille Albert PERRIMOND 1

Famille Albert PERRIMOND 2

Famille Albert PERRIMOND 5

Alexandrine Blanc épouse Perrimond

1878-1932

Octavien Perrimond

1870-1943

Priez pour eux

****************

 Albert Marius Perrimond était né le 1er mars 1906 à Trans et il est décédé le 18 décembre 1974 à Trans en Provence. Il était le garde-champêtre de notre village. Il s'était marié le 28 janvier 1928 à Trans en Provence avec Augusta Marguerite Duhaâ qui était née le 5 octobre 1906 à Labenne dans les Landes et qui est décédée le 27 septembre 2004 à Salernes. D'où à partir d'Augusta j'ai étudié toute la branche des Landes.

Albert Marius Perrimond était le fils d'Octavien Perrimond, fermier, né le 5 décembre 1870 à Comps-sur-Artuby et décédé le 30 juillet 1943 à Trans et de Alexandrine Léonie Léonard qui était née le 23 juillet 1877 à Ampus et décédée en 1932 à Trans en Provence. Ils s'étaient mariés le 12 juin 1895 à Figanières.

 Octavien Perrimond était le fils de Jean François Perrimond, ménager qui était né le 2 février 1826 à Comps- sur-Artuby et de Thérèze Eliza Philippine Blanc, cultivatrice, qui était née le 3 octobre 1843 à Trigance et décédée le 14 février 1895 à Comps-sur-Artuby.

Au-delà, les Perrimond/Perreymond sont originaires du Haut-Var (Comps-sur-Artuby) et par les femmes des Alpes-de-Haute-Provence (patronymes Garnier et Laugier), des Alpes Maritimes (patronyme Arnaud) mais également des Bouches-du-Rhône avec la patronyme Maurin.

Je vous mets le lien vers cette généalogie :

 Albert Marius PERRIMOND : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie 

Perrimond, Perrimon, Perraimond, Peyremond et autres graphies : Nom porté dans le Var. Il s'agit d'un nom de baptême composé, formé de Pierre (Perri), et de Raymond. On trouve d'ailleurs, toujours dans le Var, la forme Perraimond qui ne laisse aucun doute quant à la signification du patronyme.

Sources : Geneanet et moi-même

Barre séparation pendule

 

11 juin 2021

321 - Tombeau de la famille Jugi-Sirmakéchian

Ce tombeau porte le numéro 321 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Il est aux noms de Jugy, Sirmakéchian.

Famille JUGY-SIRMAKECHIAN 1

Famille JUGY-SIRMAKECHIAN 2

Roseline Léontine Jugi était née le 6 octobre 1901 à Trans et elle est décédée le 16 mars 1981 à Trans en Provence. Elle avait épousé le 27 octobre 1923 à Trans en Provence, Artine Sirmakéchian, industriel qui possédait la filature de soie ayant appartenue auparavant à Monsieur Corneille (Cornaglia). Artine était né en mai 1889 à Brousse en Arménie et il est décédé le 10 novembre 1947 à Trans en Provence.

Quelques précisions sur la filature de soie de Trans - Trans en Provence au fil de la Nartuby

La filature est ce grand bâtiment gris à gauche devant lequel posent les ouvrières.je vous fais part d'un mail qu'un de mes amis généalogistes, André de Draguignan, m'a écrit. Il est très intéressant car il m'apporte des précisions sur les propriétaires de la filature.

http://www.transenprovence.info

Trois enfants étaient nés de l'union d'Artine et de Roseline :

- Jean Baptiste Martin Sirmakéchian, né le 14 juillet 1924 à Trans en Provence et décédé le 17 octobre 1996 à Mougins (Alpes-Maritimes) ;

- Zarik Jeanne Roseline, née le 17 novembre 1925 à Trans en Provence et décédée le 16 mars 1963 à Trans en Provence ;

- Paule Jeanne Elisabeth né le 19 novembre 1932 à Trans en Provence et décédée le 7 septembre 1994 à Draguignan.

Les parents de Roseline Léontine étaient Baptistin Victorin Jugi et Baptistine Alphonsine Chaix. Baptistin était courtier en huile, il était né le 24 décembre 1876 à Trans. Baptistine était née le 28 novembre 1878 à Draguignan. Ils s'étaient mariés le 16 octobre 1899 à Trans. 

Les parents d'Artine étaient Madiros Sirmakéchian et Zarouki Orakian (je n'ai pas d'autres précisions).

Recensement 1931 - Famille Sirmakéchian 8 Av de la Gare

 Extrait du registre du recensement de 1931 à Trans - Famille Sirmakéchian au n°8 de l'avenue de la Gare (Archives départementales du Var)

Les parents de Baptistin Victorin Jugi étaient Léon André Barthélémy Jugi, fabricant d'huile, courtier en huile et Joséphine Guiol. Ceux-ci s'étaient mariés le 24 juin 1872 à Saint-Tropez. 

Les parents de Baptistine Alphonsine Chaix étaient Louis Félicien Chaix, ferblantier et Fannie Appolonie Henry, couturière. Le couple s'était marié le 23 avril 1873 à Draguignan.

Léon André Barthélémy Jugi, fabricant d'huile était né le 31 août 1845 à Draguignan et décédé le 9 octobre 1902 à Trans. Joséphine Guiol, couturière, était née le 22 octobre 1852 à Saint-Tropez et décédé le 12 avril 1929 à Trans en Provence.

Louis Félicien Chaix, ferblantier, était né le 21 mai 1846 à Draguignan et sa femme Fannie Appolonie Henry était née le 7 octobre 1845 au Castellet-Saint-Cassien dans les Basses-Alpes (actuelles Alpes-de-Haute-Provence), près d'Entrevaux.

Léon André Barthélémy Jugi, fabricant d'huile était le fils de Dominique Jacques Jugy (Jugi est devenu Jugi à Trans par amalgame avec les Italiens) et de Jauffret Marie Antoinette. Alors là aussi pour le patronyme Jauffret, plusieurs graphies sont possibles : Jauffret, Jaufret, Geoffroy, Geofroy, Gerffroy, Gerfroy, Gerffroi, Gerfroi.

Ces derniers s'étaient mariés à Trans le 17 novembre 1844. Dominique Jacques Jugy était né le 27 février 1822 à Venelles (Bouches-du-Rhône) et il est décédé le 13 mai 1897 à Trans. Il était fabricant d'huile. Son père était Jacques Jugy, cultivateur et sa mère Claire Anne Boyer. Ces derniers s'étaient mariés à Trans le 30 septembre 1812.

Jacques Jugy, cultivateur était né le 25 novembre 1783 à Cadenet (Vaucluse) et décédé le 12 avril 1849 à Trans. Claire Anne Boyer était née le 18 mai 1784 à Trans. Ils s'étaient mariés le 16 février 1804 à Trans.

Je vais arrêter là cette longue énumération et vous donner le lien direct pour aller voir cette généalogie, si elle vous intéresse, dans ma base de données mise à jour dernièrement.

Roseline Léontine JUGI : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

A noter qu'en remontant le temps, le nom de Jugy dans le Vaucluse était Juge.

 Etymologie

Jugy : Porté dans le Sud-Est, pourrait correspondre à l'ancien français "jugie" = bailliage.

**************

Tous les obscurs dont je descends,

Leur ombre dans mon coeur prend forme et se modèle,

Et ma voix rajeunit leur chant le plus ancien,

Tous leurs yeux tour à tour passent dans ma prunelle,

Leurs visages divers se fondent dans le mien

Car je ressemble aux plus ignorés de leurs rêves,

Je suis enfin pour eux, ce qui n'a pas été et les continuant sans qu'elle les achève,

Ma vie est un instant de leur éternité."

André Delacour

Barre roses

 

11 juin 2021

320 - Tombeau de la famille Taxil-Giraud

Ce tombeau porte le numéro 320 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Il est aux noms de Taxil-Giraud.

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 1

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 2

Germaine Giraud

enlevée à l'effaction des siens

à l'âge de 16 ans

Regrets éternels

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 3

A mon épouse bien bien aîmée Marie Claire Giraud 1891-1973

Honoré Louis Giraud 1890-1886

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 4

A notre fille chérie

Ta mort si brusque dans nos coeurs endoloris

laisse une souffrance que ne pourront appaiser les larmes.

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 5

Hugues Marius

1856-1924

Hugues Androline

1859-1946

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 6

Jules Giraud

1866-1941

Famille GIRAUD-HUGUES-TAXIL 7

Ici reposent

Zéphirin Giraud

1864-1927

Joséphine Taxil épouse

Giraud

1849-1929

Jeanne Giraud

1896-1937

****************

 Louise Marie Germaine Giraud était née le 31 juillet 1920 à Trans et elle est décédée le 12 décembre 1936 à Trans en Provence. Sur son acte de décès il est noté : "Elève au cours secondaire". 

Elle était la fille d'Honoré Eugène Louis Giraud, cultivateur, et de Marie Claire Antoinette Hortense Hugues. Tous deux étaient nés à Trans en Provence, lui le 9 décembre 1890 et elle le 9 novembre 1891. Ils s'étaient mariés le 22 novembre 1919 à Trans.

Honoré Eugène Louis Giraud était cultivateur et fils de Jules Eugène Jacques Giraud, cultivateur et de Marie Léonie Giraud, cultivatrice. 

Marie Claire Antoinette Hortense Hugues était la fille de Marius Barthélémy Hugues, cultivateur et de Françoise Andreline Giraud. 

Jules Eugène Jacques Giraud était né le 15 mars 1866 à Trans et décédé le 8 décembre 1941 à Trans, il s'était marié avec Marie Léonie Giraud le 30 septembre 1889 à Trans. Marie Léonie Giraud était née le 28 janvier 1872 à Trans et décédée le 5 janvier 1959 à Trans.

 Marius Barthélémy Hugues, cultivateur était né le 4 août 1856 à Trans et décédé le 20 novembre 1924 à Trans en Provence. Il s'était marié avec Françoise Andreline Giraud le 25 octobre 1880 à Trans. Françoise Andreline Giraud était né le 8 mai 1859 à Trans et décédée le 17 décembre 1946 à Trans en Provence.

 Jules Eugène Jacques Giraud était le fils d'Antoine Giraud, ménager et de Marguerite Baptistine Ollivier. Marie Léonie Giraud, cultivatrice était la fille de Zéphirin Antoine Giraud, fabricant d'huile et d'Elisabeth Marie Joséphine Taxil.

  J'arrête là cette énumération. Du côté des Giraud, c'est Trans, Les Ollivier s'étaient alliés aux Orgias et aux Girard de Trans. Les grands-parents de Marguerite Baptistine Ollivier venaient de la paroisse de Saint Honorat de Clumanc dans les Alpes-de-Haute-Provence. Son père Jacques Ollivier était maçon et s'était marié avec Marguerite Orgias. 

Quant aux Hugues, ils sont apparentés aux autres Hugues de Trans. Marius Barthélémy Hugues et Françoise Andreline Giraud ont eu trois enfants : Francis Antoine Raymond, Hortense Anastasie Thérèse et Marie Claire Antoinette Hortense. D'où descendance. Je mets le lien des deux autres tombes Hugues dessous.

17 - Tombe de la famille Hugues - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

Cette tombe porte le numéro 17 dans le plan du vieux cimetière. Elle fait partie de celles tombées le 15 juin 2010. C'était la tombe de la famille Hugues. Y étaient enterrés les personnes suivantes : Francis Antoine Raymond Hugues né le 1er septembre 1881 à Trans, décédé le 4 février 1945 à Trans.

http://cimetierestrans.canalblog.com
31 - Tombe de la famille Raynaud - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

C ette tombe porte le numéro 31 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Elle est au nom de Raynaud. Raynaud André Raynaud Emma A mon épouse regrettée Hortense Raynaud A mon époux regretté Victor Raynaud A notre fils et frère bien aimé décédé le 13 8bre (octobre) 1935 à l'âge de 30 ans Regrets éternels André Raynaud était né le 6 décembre 1911 à Cannes et décédé en 1995.

http://cimetierestrans.canalblog.com

Je mets le lien pour aller voir cette généalogie :

Louise Marie Germaine GIRAUD : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

Etymologie

Taxi : Porté dans le Var, notamment à Saint-Tropez, c'est une variante de Taxil (également Taxis, Taxit, Taxy, Tassy), sans doute toponyme désignant un lieu où pousse l'if (du latin taxus).

Hugues : Nom de personne d'origine germanique, Hug (= intelligence). Le nom a surtout été popularisé par Hugues Capet, fondateur de la dynastie des Capétiens à la fin du Xe siècle.

Source : Geneanet

Barre feuillage

10 juin 2021

319 - Tombeau de la famille Chiambrino

Ce tombeau porte le numéro 319 dans la liste des concessions du cimetière. Les concessionnaires sont Chiambrino, Einaudi, Teissier, Brunengo.

Familles CHIAMBRINO-TEISSIER-BRUNENGO 1

Familles CHIAMBRINO-TEISSIER-BRUNENGO 2

Familles CHIAMBRINO-TEISSIER-BRUNENGO 3

Familles CHIAMBRINO-TEISSIER-BRUNENGO 4

 Famille Chiambrino

Chiambrino Marius 1911 - 1963

Chiambrino Claire 1913 - 1939

Chiambrino Alda 1914 - 1927

Chiambrino Dominique 1884 - 1940

Chiambrino Marie 1887 - 1941

Teissier Gaston 1902 - 1986

Teissier Fernande 1911 - 1980

Teissier Honoré 1860 - 1943

Teissier Joséphine 1876 - 1945

Brunengo Edouard 1886 - 1958

Pélagie 1886 - 1967

**********************************

Marius Chiambrino était né en octobre 1911 à Andora en Ligurie dans la province de Savone et il est décédé le 17 septembre 1963 à Antibes. Il était maçon puis employé à la SNCF. Il avait épousé en 1934 à Trans en Provence, Claire Emilienne Brunengo qui était née le 4 août 1913 à Trans et décédée le 23 février 1939 à Trans en Provence.

Marius Chiambrino était le fils de Dominico Ernesto, maçon et de Maria Minazzo. Dominico Ernesto Chiambrino était né le 15 mai 1884 à Orméa et décédé le 6 mai 1940 à Draguignan. Maria Minazzo était née le 12 novembre 1887 à Orméa et décédé en 1941 à Trans en Provence.

J

Journal officiel du 20 octobre 1929 - Naturalisation de Maria Minazzo femme Chiambrino

*******

Dominico Ernesto Chiambrino était le fils d'Angelo Chiambrino et de Margharita Agaccio d'Orméa qui avaient eu trois enfants : 

- Angèle Ida Chiambrino qui était née le 20 septembre 1909 à Orméa et qui est décédée le 21 juin 2003 à Trans en Provence. Elle s'était mariée avec Laurent Ernest Lambert qui était né le 7 novembre 1904 à Puget-Théniers et qui est décédé le 12 octobre 1986 à Béziers. D'où descendance à Trans en Provence :

- Marius dont je vous ai parlé ci-dessus ;

- Alda Annetina qui était née le 23 février 1914 à Orméa et qui est décédée le 30 mai 1927 à Trans en Provence. Elle avait 13 ans.

54 - Tombe de la famille Chiambrino - Cimetières de Trans en Provence et généalogies transianes

En fait, cette tombe a été déplacée à la demande de la famille suite à l'inondation du 15 juin 2010 qui a ravagé le cimetière. Tous les membres de cette famille ont été tranférés dans une autre tombe qui se trouve tout en haut du cimetière.

http://cimetierestrans.canalblog.com

Claire Emilienne Brunengo était la fille d'Edouard Baptistin Brunengo, maçon et de Pélagie Léontine Clapiers. Edouard Baptistin Brunengo était né le 20 décembre 1886 à Trans et décédé le 17 juin 1958 à Trans. Il s'était marié le 7 avril 1910 à Trans avec Pélagie Léontine Clapiers qui était née le 8 août 1886 aux Arcs (sur-Argens) et qui est décédée le 17 juin 1967 à Trans en Provence.

Edouard Baptistin Brunengo était le fils de Louis Eugène Brunengo, maçon et de Maria Clothilde Graneri. Louis Eugène Brunengo était né le 24 octobre 1858 à Trans et il est décédé le 5 mai 1931 à Trans en Provence. Sa femme, Maria Clothilde Graneri était née le 3 juin 1860 à Oneglia et elle est décédée le 20 octobre 1947 à Trans en Provence.

Louis Eugène Brunengo était le fils de François Brunengo, cultivateur né vers 1826 à Oneglia et de Rosa Paola Joséphine Abbo née vers 1827 à Oneglia. Maria Clothilde Graneri était la fille de Davide Graneri et de Margherita Bedone d'Oneglia.

**********************

Pélagie Léontine Clapiers était la fille de Fortuné Clapiers, cultivateur et de Marie Andreline Antoine, cultivatrice. Ils s'étaient mariés le 20 octobre 1884 aux Arcs (sur-Argens).

Fortuné Clapiers était né le 21 juillet 1854 à Lorgues et il est décédé le 28 juillet 1935 à Trans en Provence. Marie Andreline Antoine était née le 6 février 1863 aux Arcs (sur-Argens) et elle est décédée le 24 octobre 1930 à Trans en Provence. 

Fortuné Clapiers était le fils de Honoré Pascalis Clapier, ménager et de Marie Belioud qui s'étaient mariés le 30 octobre 1839 à Draguignan. Honoré Pascalis Clapier était né le 8 avril 1816 à Aups et sa femme Marie Belioud était née le 9 mars 1918 à Draguignan.

Honoré Pascalis Clapier était le fils d'Etienne Joseph Clapier, fournier (boulanger) et d'Ursule Bagarry. Ils s'étaient mariés à Aups le 17 février 1813. Etienne Joseph Clapier s'était marié en premières noces le 8 messidor an V (26 juin 1797) à Aups avec Anne Dauphin qui était née le 16 avril 1775 à Bauduen et décédée le 19 juin 1811 à Aups.

Les Clappier étaient originaire d'Aups. A noter que le patronyme Clapiers s'écrit aussi Clapier, Clappier.

Je les ai remontés jusqu'à la fin du XVIème siècle.

*************************

Gaston Alfred Albert Teissier était né le 22 avril 1902 à Trans et il est décédé le 9 février 1986 au Luc. Il s'était marié deux fois. En premières noces avec Angèle Thérèse Dol et en secondes noces avec Fernande Léoncie Brunengo. Cette dernière était la fille d'Edouard Baptistin Brunengo et de Pélagie Léontine Clapiers et donc la soeur de Claire Emilienne Brunengo mariée avec Marius Chiambrino.

Gaston Alfred Albert Teissier était le fils d'Honoré Victor Teissier, menuisier né le 18 septembre 1859 à Trans et décédé le 7 août 1943 à Trans et de Joséphine Marie Garcin née le 11 janvier 1875 à Trans et décédée le 1er juillet 1944 à Trans. Ils s'étaient mariés le 6 février 1893 à Trans.

Honoré Victor Teissier était le fils d'Antoine Blaise Teissier, maçon et d'Appolonie Sophie Cartier mariés le 6 février 1993 à Trans. Antoine Blaise Teissier était né le 31 mai 1824 à Trans et Appolonie Sophie Cartier était née le 27 novembre 1833 à Trans et décédée le 29 janvier 1911 à Trans. 

Antoine Blaise Teissier était le fils de Honoré François Teissier, maçon et de Emmanuelle Orgias, journalière mariés à Trans le 5 février 1815. Honoré François Teissier était né le 24 mars 1794 à Trans et Emmanuelle Orgias était née le 20 septembre 1794 à Trans et décédée le 26 août 1854 à Trans.

Ils étaient les enfants respectifs de Jean Honoré Teissier, maçon patenté, né vers 1762 à Jausiers et de Marianne Girard née vers 1762 à Trans mariés le 11 février 1782 à Trans et de Honoré Orgias, cultivateur né vers 1767 à Trans et Justine Cartier née vers 1766 à Trans, mariés le 12 février 1787 à Trans en Provence.

Les Teissiers venaient donc des Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence actuelles), de Jausiers plus précisement et les Orgias étaient de Trans.

J'arrête là et je vous mets le lien pour que vous alliez voir ces généalogies :

Marius CHIAMBRINO : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

En ce qui cincerne Gaston Alfred Albert Teissier, c'est par là :

Gaston Alfred Albert TEISSIER : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet

****************************

Etymologie

Clapier : Le nom est porté notamment dans l'Hérault, le Vaucluse et le Var. Variantes : Clapié (34, 82, 25), Clapiers, Clapiès. On trouve aussi en Savoie la forme Clappier. C'est un toponyme très fréquent, avec le sens de tas de pierres, lieu rocailleux (racine *clapp = pierre, sans doute préceltique). On trouve, avec le même sens, les noms Clap (07), Clape, Clapp, Clappe (26), Clappaz (Savoie), Clapt (30, 07).

 Teissié, Teissier : Noms désignant un tisserand, fréquent dans les pays de langue d'oc. C'est dans le Tarn qu'il y a le plus de Teissié, les Teissier étant pour leur part très nombreux dans le Gard. Dans le Var, on trouve surtout des Textoris (Les Arcs-sur-Argens) et des Teisseire. J'en ai moi-même ainsi que des Textoris à Gréolières dans les Alpes-Maritimes.

Source : Geneanet

Barre rose et bleue

10 juin 2021

318 - Tombeau de la famille Bouget

Ce tombeau porte le numéro 318 dans la liste des concessions du cimetière. Il est au nom de Bouget.

Famille BOUGET 1

Famille BOUGET 2

Famille Bouget

Famille BOUGET 3

Marylise Pinet née Bouget

1940-2019

**********

Marylise Pinet née Bouget est décédée le 16 novembre 2019 à Châteauneuf de Grasse.

Barre roses

 

10 juin 2021

317 - Tombeau de la famille Sage

Ce tombeau porte le numéro 317 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Le concessionnaire est Sage.

Famille SAGE 1

Famille SAGE 2

Famille Sage

Sage Alexandre

1894-1974

Blanc Marguerite

1980

Sage Thérèse née Cammalletti

1907-1997

********************

Thérèse Emilie Cammalletti était née le 29 juin 1907 à Ville-di-Pietrabugno en Corse et elle est décédée le 17 novembre 1997 à Contes dans les Alpes-Maritimes.

Barre fleur orange

 

10 juin 2021

316 - Tombeau de la famille Peysselon

Ce tombeau porte le numéro 316 dans la liste des concessions du vieux cimetière. Il est au nom de Peysselon.

Famille PEYSSELON 1

Famille PEYSSELON 2

Famille PEYSSELON 3

Ysette Peysselon était née le 11 janvier 1924 à Trans en Provence et elle est décédée le 14 mars 2010 à Draguignan. Elle était la fille de Théodore Auguste Peysselon et de Marie-Louise Vion, tous deux journaliers.

Le frère d'Ysette était Honoré Albert Peysselon né le 24 mars 1925 à Trans en Provence et décédé à Callas le 12 janvier 2017.

Théodore Auguste Peysselon était né le 11 janvier 1875 à Toulon et il est décédé le 3 mai 1860 à Trans en Provence.

VION Marie-Louise ép

Marie-Louise Vion était née le 21 décembre 1891 à Trans et elle est décédée le 21 août 1967 à Trans en Provence. Ils s'étaient mariés le 3 septembre 1925 à Trans en Provence. 

Ils étaient les enfants respectifs de Marc Antoine Peysselon et Elisa Thérèse Bourguignon et de Jacques Michel Vion et Thérèse Louise Pierrugues.

Marc Antoine Peysselon, charretier, était né le 12 septembre 1834 à La Palud (Basses-Alpes). Elisa Thérèse Bourguignon était née le 18 juillet 1842 à Barjols. Tous deux s'étaient mariés le 1er septembre 1862 à Barjols.

Jacques Michel Vion était né le 11 février 1858 à Sénas (Bouches-du-Rhône) et décédé le 4 juin 1937 à Trans en Provence. Thérèse Louise Pierrugues était née le 5 octobre 1868 à Bagnols (en-Forêt) et elle est décédée le 18 janvier 1924 à Trans en Provence.

Marc Antoine Peysselon était le fils de François Peysselon, cultivateur et de Justine Bondil mariés le 30 juin 1923 à Blieux (Basses-Alpes) d'où Justine était originaire.

Elisa Thérèse Bourguignon était la fille de Jean Joseph Marcel Bourguignon cultivateur de Barjols et de Marie Honorine Barles mariés le 2 juillet 1838 à Varages 

Jacques Michel Vion était le fils de Joseph Antoine Vion et de Marie Rose Crest mariés le 7 novembre 1838 à Orgon (Bouches-du-Rhône).

Thérèse Louise Pierrugues était le fille d'Antoine Pierrugues et de Justine Célina Tardieu mariés le 8 janvier 1859 à Bagnols (en-Forêt).

J'arrête cette énumération et vous dis simplement que les Peysselon étaient de La Palud avec du côté Bondil, le petit village de Blieux.

Les Bourguignon étaient de Barjols avec du côté Barles, les villages de Varages, Seillons (Source-d'Argens), La Verdière et Cuges (les-Pins) dans les Bouches-du-Rhône. 

 Les Vion étaient de Sénas dans les Bouches-du-Rhône puis en remontant venaient du Vaucluse : Avignon, Aubignan (famille Crest), Mazan où le nom s'écrivait Vilhon et se prononçait Vion.

Les Pierrugues étaient de Bagnols (en-Forêt) avec du côté des Tardieu, les villages de Seillans, Fayence, Mons, Comps (sur-Artuby),

Pour aller voir cette généalogie, je vous mets le lien : 

Ysette PEYSSELON : généalogie par Nadine BARRET (nbarret2) - Geneanet 

Barre lierre

 

Publicité
Publicité
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Publicité